Il devait se tenir le 9 décembre pour sa toute première édition : le Salon de l'Inclusion Numérique est reporté à une date encore non définie. C'est évidemment la flambée de l'épidémie et les nouvelles mesures sanitaires du 26 novembre dernier (qui devraient encore se durcir) qui sont à l'origine de cette remise.

Les conférences et tables rondes auraient pu se tenir, selon l'arrêté royal, mais la Ville de Charleroi a préféré tout reporter: "cet événement inédit s’adresse en priorité aux personnes en situation de vulnérabilité numérique et aux professionnels en contact avec ce public. Il était prévu qu’ils puissent, durant toute la journée, obtenir des renseignements et profiter d’un échange personnalisé dans la vingtaine de stands présents."

Pour rappel, on définissait le salon, lors de son annonce, comme ceci: Si vous avez du mal avec les outils numériques (PC, smartphone, site web, etc.), que ça soit un problème ponctuel, comme devoir affronter un formulaire administratif en ligne, ou plus global comme ne pas savoir par quel bout prendre l’outil face à vous, il existe des solutions. La Ville de Charleroi, via son échevin du développement numérique Eric Goffart (C +), organise le premier "salon de l’inclusion numérique" : une journée complète, le 9 décembre prochain, dédiée justement aux publics dits "précarisés" en termes d’informatique, de web, de numérique.

"Nous remercions d’ores et déjà les services administratifs, Charleroi Danse, les nombreux orateurs et intervenants ainsi que le public qui s’était déjà manifesté en nombre pour leur compréhension", conclut la ville dans un communiqué.