Mr Perkins, vil promoteur immobilier, menace de raser Gosselies pour y installer un gigantesque terrain de golf. Seul moyen de l'en empêcher et d'éviter la fuite forcée de tous les habitants, réunir 500.000 Carol'or et se présenter à la banque avant lui. Mais comment réunir la somme? Et si la légende urbaine était vraie... et si le Vicomte de Gosselies avait bien caché un trésor dans les rues de sa ville bien-aimée, peu avant de s'éteindre?

C'est avec ce pitch de départ que l'Espace citoyen de Gosselies propose d'aller explorer la ville, ses monuments, ses édifices et son histoire. Un jeu de piste d'environ 2 heures, qui emmène sur près de 5 km dans les avenues, ruelles et places de Gosselies, au départ de la rue Marcel Creusiaux. Entièrement gratuit, ouvert exceptionnellement à toutes et à tous (les activités de l'Espace citoyen sont en général réservées aux habitants du coin), et adapté nous dit-on aux familles et aux amis, avec ou sans enfants, le jeu "Le Secret du Vicomte" a été créé de A à Z par Mathilde, de l'Espace citoyen, avec un renfort bienvenu de Véronique, une habitante du quartier qui est incollable sur l'histoire de Gosselies.

© van Kasteel

Le résultat, c'est une "mallette de l'enquêteur" à retirer sur place, contre caution (abonnement de bus, document d'identité, permis de conduire, etc.). Elle contient un bic, un calepin, une carte, un exemplaire du journal fictif "La Nouvelle Gozette" et des enveloppes scellées. Dans le calepin, guide du jeu, on retrouve des énigmes, des rébus, des alphabets codés ou autres devinettes à résoudre au fil de ses pérégrinations. Des anecdotes sur l'histoire locale et les lieux visités ponctuent, facultativement, le déroulement du jeu. Dans les enveloppes, l'histoire se dévoile petit à petit et vous amènera à résoudre ces énigmes pour aider le détective Chester Coperpote à retrouver le trésor du Vicomte, s'il existe. Une enveloppe "aide" est prévue avec indices et solutions, mais le niveau semble a priori très accessible, trop peut-être pour des amateurs avides de casse-têtes. Une fois sa mallette en main, il suffit de partir explorer les environs en se référant aux différents macarons fuschia apposés un peu partout en ville par les créateurs du jeu, il s'agit de bien observer ses environs car chaque nouveau macaron est visible depuis le précédent, l'objectif étant de se passer de son smartphone et le GPS intégré.

© van Kasteel

"On fait en général des ateliers collectifs et communautaires, pour créer du lien social entre les habitants de Gosselies et de Jumet en partie", détaille la responsable Eliane Beguin. "Mais avec le confinement, il a fallu faire du lien social quand nous interdisait de le faire... on voit aujourd'hui que les jeunes vont mal, que des gens ont pris l'habitude de ne plus sortir de chez eux, des dizaines de personnes ont été cassées dans leur élan, et c'est dramatique. Avec ce jeu de piste, on voulait donc quelque chose qui puisse être ludique, d'abord, mais aussi utile pour que les carolos se réapproprient leur environnement." L'Espace citoyen de Gosselies est un des quatre du genre qui existent à Charleroi. Ils sont financés par le CPAS via le Plan de Cohésion Sociale : les responsables sont des travailleurs sociaux, mais qui axés sur le communautaire et non l'accompagnement individuel. "On espère qu'un maximum de personnes vont vouloir participer, que ce soient des familles du quartier, la Maison de jeunes, les guides, les écoles ou n'importe qui", ajoute Philippe Van Cauwenberghe (PS), président du CPAS, qui s'était déplacé pour la présentation du jeu de piste. "Malgré la pandémie, il a fallu que les équipes ici se réinventent, se remettent en question, et continuent de créer du lien social, pour que les habitants gravitent autour de l'Espace citoyen et développent des projets."