En une demi-heure, Frédéric Wins et Thomas Dermine y abordent plusieurs sujets dans une ambiance carolo, pro mais bon enfant. Un mot sur le foot, sur la vie privée (chamboulée par le poste de secrétaire d'état) de Thomas Dermine. 

La discussion s'est ensuite portée sur l'image de Charleroi dans les médias, notamment étrangers. Encore récemment, Charleroi était montrée comme le "quart-monde" sur M6, une spirale infernale. Thomas Dermine donne son avis sur la question. 

Évidemment, le coeur de l'interview était le plan de relance : du point de vue de Charleroi, Thomas Dermine aborde le biopark et l'arrivée de l'école des biotechnologies, pour former les Carolos à décrocher des emplois dans ce vivier industriel qui recrute constamment à Gosselies. Il a aussi abordé A6K-E6K, et le campus qui se développera sur la ville basse le long des quais. L'attractivité de Charleroi, aussi, notamment au niveau possibilités de développement immobilier pour implanter des entreprises. Enfin, l'IRE, ce fleuron du nucléaire à Fleurus, qui doit être préservé et qui le sera par le plan de relance. 

Le coworking a ensuite été discuté. Pour Frédéric Wins, il va falloir que le modèle s'adapte à l'après-crise Covid : ça ne se voit pas encore dans les chiffres, mais de plus en plus de gens se posent la question de l'intérêt d'avoir encore un bureau "à soi", et montrent leur intérêt pour le modèle du bureau partagé/coworing, dit-il. 

Enfin, Thomas Dermine s'est étendu sur la question de la formation en alternance, qui est pour lui une bonne façon de faire entrer les jeunes dans le monde des entreprises. Mais c'est encore mal vu chez nous, note-t-il, c'est vécu comme un "second choix" après avoir "raté" dans l'enseignement général. Le secrétaire d'état note que ce n'est pas le cas en Allemagne, où c'est plutôt vu comme une filière d'excellence. Pour lui, il y aurait un intérêt pour la Wallonie à s'inspirer du modèle allemand pour redresser l'alternance. 

Tout cela, et d'autres, sont à retrouver sur la page Facebook de Charleroi Entreprendre ou dans la vidéo intégrée ci-dessus.