"Des patrouilles en véhicules banalisés sont régulièrement planifiées. Ce type de patrouille permet la détection de certains comportements illicites. L'usage du GSM au volant est l'un de ces comportements", notait récemment la police.

Et justement, ces deux jours seront mis à profit par les équipes de la police carolo pour essentiellement intercepter des conducteurs en infraction à l'article 8.4 du code de la route (GSM au volant).

Attention cependant: jusqu'à il y a peu, il était interdit de "faire usage d'un téléphone portable en le tenant en main". Mais depuis le 3 mars dernier, l'article précise qu'il est interdit de "utiliser, tenir en main ou manipuler un appareil électronique mobile doté d'un écran, à moins qu'il ne soit fixé au véhicule dans un support destiné à cette fin". Comprendre: avoir le GPS allumé sur le siège passager, le porte-gobelets ou les genoux, c'est fini. C'est aussi valable pour passer des appels ou utiliser le lecteur de musique intégré.

Seul moyen d'échapper au contrecoup de la loi: avoir un support destiné au GSM (type: support smartphone) ou ne pas utiliser du tout l'appareil.

"Le Parquet de Charleroi Section Police nous informe que pendant la durée de l'action "Distraction au volant", les conducteurs en infraction à l'article 8.4 feront l'objet d'un retrait immédiat du permis de conduire", insistait la police locale lors d'une communication récente.