La cour a notamment auditionné les anciennes compagnes de Johnny Falise, auteur présumé des coups qui ont provoqué la mort de Jacques Hubinon. Les témoins n'ont trouvé aucune qualité à Johnny, sauf peut-être qu'il était un bon cuisinier, selon sa première compagne.

Celle-ci n'a jamais été mariée à Johnny Falise, elle fut sa compagne au début des années 90 et leur relation a duré treize ans. Deux enfants sont nés de cette relation. "La vie commune n'était pas rose. C'était la boisson, les maîtresses, les coups. Il frappait la tête et me donnait des coups de pied dans les jambes. Il buvait du whisky et fumait du shit tous les jours".

Selon ce témoin, Johnny dérobait aussi sa carte de banque et se servait. "Il vidait le compte et remettait la carte en place. Si je refusais de lui donner, il devenait violent".

Johnny n'a jamais été un père présent pour ses deux premiers enfants, il préférait boire au café avec ses copains. "Il n'a jamais travaillé beaucoup", dit-elle. Ils ont fini par se séparer, car Johnny avait mis une autre femme enceinte. Toutefois, il a fait plusieurs scandales devant sa porte pour revenir.

Le témoin a connu Jacques Hubinon, du temps de sa relation avec la maman de Johnny. "Jacques était une personne avec un grand cœur, toujours à rendre service. Il était toujours là pour moi et mes enfants. C'était une très belle personne".

Durant leur relation, Johnny s'est parfois rendu chez Francine Genicot, qui vivait non loin de chez eux. "Je la mettrais dans le même panier que lui, elle était dans tous les coups. Moi aussi j'avais peur, mais j'aurais agi autrement. J'aurais appelé les secours ou la police, même si Johnny était violent". Le témoin a longtemps cru que Johnny changerait.

Une quadragénaire s'est ensuite présentée devant la cour. Elle a vécu sept ans avec Johnny Falise, mais ils n'ont pas eu d'enfant ensemble. "Oh non, s'il vous plait", s'exclame le témoin qui a qualifié cette relation de "tumultueuse". Un jour, elle était son amour. Le lendemain, elle était sa putain. "Il s'intéressait beaucoup à ma carte de banque", affirme celle qui dit avoir dû vendre ses chevaux à cause de lui. "Si je ne vendais pas, je recevais des coups. J'ai eu le nez cassé à deux reprises, le tympan pété. Un jour, j'ai mangé le crépis de l'escalier car il m'a tiré dans les escaliers".

Le témoin est parti avec sa fille, mise en protection chez sa grand-mère. "Ma fille lui a craché dans le visage, j'ai dû la protéger et partir en courant. J'ai appelé la police, il a pu rester chez moi et j'ai dû partir vivre ailleurs. Il était malade et devait se faire soigner".

Johnny buvait "entre deux et trois bouteilles de whisky par jour". Lors de sa première audition, le témoin avait parlé de quatre à cinq bouteilles par jour.

Cette dame connaissait Jacques Hubinon, qu'elle qualifie de "personne serviable" qui avait un coeur en or. "Johnny était, quant à lui, violent, égoïste et maltraitant. Laissez-le là où il est !"

Le témoin prétend que Johnny Falise a essayé de prendre contact avec elle, alors qu'il était en prison. Enfin, le témoin accuse Johnny d'avoir couché avec une mineure d'âge dans son habitation.