Ce soir-là, Romain Martin et sa compagne ont passé la soirée dans un restaurant chinois et dans un café. Ils ont bu et se sont disputés verbalement. Les propos tenus par Romain envers sa copine n'ont pas plu à Yasin Driessens et ses amis, Pablo, 17 ans, et Angela, 13 ans.

Les premiers policiers sont arrivés à 23h48 sur le parking d'un magasin de décoration situé le long de la rue de Loverval. Un homme inconscient, mais vivant, gisait sur le sol. Debout à ses côtés, l'accusé s'est spontanément présenté comme étant l'auteur des coups. Les deux mineurs sont ensuite arrivés et ont été entendus comme témoins. Angela, 13 ans, a donné une fausse identité.

Les policiers de la zone locale ont entendu les témoins directs de cette violente agression, alors que l'accusé "était d'un calme olympien", se souvient un policier.

Les médecins étaient pessimistes au sujet de la victime et envisageaient un décès dans les 24 à 48 heures.

Pris en charge par l'ambulance, Romain est décédé à l'hôpital le 9 juillet vers 18h00, alors qu'une instruction pour coups et blessures avait été ouverte depuis 11h30. Le juge d'instruction a alors requis toute une série de devoirs d'enquête dont l'exploitation d'images vidéo.

Le 10 juillet, à 13h30, après trois heures d'audition, Yasin Driessens a été placé sous mandat d'arrêt par Elisabeth Gabriel pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Toutefois, le magistrat instructeur n'avait, à ce moment, pas encore vu les images enregistrées.

Les images ont été diffusées lors de l'audience de lundi après-midi. Dans la première, on voit Romain et sa compagne, Eloïse, manifestement en état d'ivresse, devant le café Le Châtelet situé sur la place d'Outre Biesme. Le groupe formé par l'accusé et ses amis se trouve sur la place de la Victoire où Yasin simule une bagarre avec Pablo.

Dans la vidéo suivante, Romain et sa compagne se trouvent dans la rue des Brasseurs. Yasin, Pablo et Angela arrivent et discutent avec eux. Les trois jeunes repartent vers la place d'Outre Biesme, dans le chemin opposé de Romain et d'Eloïse, qui a du mal à garder l'équilibre. Pablo et Angela reviennent ensuite sur leurs pas. Yasin se rend au café Le Châtelet et repart, après quelques secondes, d'un pas empressé vers la rue des Brasseurs où des témoins entendent des cris. Pablo aurait crié : "il frappe sa femme".

Yasin arrive, suivi d'autres jeunes, sur la place de la Victoire. Une discussion est entamée. Romain est repoussé par sa compagne, laquelle tombe. Il la relève puis la saisit par les épaules à hauteur de la rue d'Acoz. Le couple est suivi par Yasin, Pablo et Angela qui lui reprochent de malmener sa compagne.

Un véhicule de police arrive alors et les policiers entrent en contact avec Yasin et ses copains, alors que Romain court dans la rue de Loverval.

"Les policiers ont été entendus et ils ont expliqué qu'ils se rendaient au commissariat après une arrestation. Des jeunes leur ont expliqué qu'un couple se disputait, mais ils n'ont rien constaté de spécial. Ils sont alors partis", a déclaré la cheffe d'enquête. Toutefois, les policiers se sont trompés : un autre couple se trouvait de l'autre côté de la rue.

La police poursuit donc sa route et les trois jeunes partent en courant, à la poursuite de Romain, alors qu'Eloïse est montée dans un taxi. Sa course est stoppée sur le parking d'un magasin de décoration où il est frappé, d'abord par Pablo, qui a enlevé sa casquette et sa veste, et Angela, puis par Yasin. Cette scène-là n'est pas filmée, mais on voit les trois jeunes ressortir du parking en tenant Romain par les jambes et les bras. Il est abandonné, inconscient, à l'entrée du parking.

Cinq voitures passent devant la victime mais personne ne s'arrête, alors que Romain est couché sur le trottoir. Yasin revient seul, prend une photo de la victime à 23h35, et la frappe alors qu'elle est inerte sur le sol.

Quelques minutes plus tard, Romain tente de se redresser. Yasin lui porte un violent coup à la tête en lui criant, selon un témoin," ta gueule". Il reste à côté, debout, puis va-et-vient, tenant son téléphone en main. À aucun moment, il ne porte secours à Romain. Selon certains témoins, Romain ne devait pas rentrer vivant chez lui car il avait malmené sa femme.

Yasin conteste l'intention d'homicide. Cependant, la juge d'instruction avoue qu'elle s'est trompée en qualifiant les faits en coups. La vision des images a changé son point de vue, "cette affaire devait être jugée aux assises", a déclaré Élisabeth Gabriel lors de son exposé devant la cour.

Pablo et Angela ont eux été renvoyés devant le tribunal de la jeunesse.