Les femmes victimes de violences vivent l’approche de cette période avec anxiété !

Alors que la plupart des couples se préparent à passer les fêtes de fin d’année en famille, les femmes victimes de violences vivent l’approche de cette période avec anxiété.

Après 5 années passées à venir en aide aux victimes, les membres de la Maison plurielle ont décidé de rappeler que les violences faites aux femmes ne connaissent jamais de vacances.

"Alors que les campagnes de sensibilisation s’intensifient, nous sommes forcé de constater que la situation ne s’améliore pas", explique Lucie Goderniaux, coordinatrice de la Maison plurielle. "Nous observons une augmentation des demandes d’intervention pour les violences sexuelles, qui représentent actuellement près de 20 % des situations rencontrées."

Le constat est aussi inquiétant au niveau des mariages forcés. "Dans les six derniers mois, nous avons compté six demandes d’intervention. Ce qui correspond à une demande par mois pour un territoire comme Charleroi. C’est très inquiétant. Nous remarquons également que les victimes combinent souvent plusieurs formes de violences faites aux femmes."

Alors que ces chiffres sont inquiétants, ils ne prennent pas en compte les nombreuses victimes qui n’osent pas déposer plainte par peur, ou simplement car les forces de police ne leur ont pas réservé l’accueil approprié. " Nous demandons que tous les policiers soient formés à l’accueil des femmes victimes de violence. Ils arrivent encore trop souvent qu’elles soient mal accueillies par les forces de l’ordre alors qu’il leur a déjà fallu un énorme courage pour pousser la porte d’un commissariat", confie Albine Quisenaire, présidente de la Maison plurielle.

D’après les estimations, une femme sur trois a connu ou connaîtra l’enfer des violences conjugales. En Belgique, on compte 40 homicides conjugaux par ans. Il est grand temps que la politique et la justice arrêtent de se cacher derrière les mesurettes prises par le passé pour se donner bonne conscience.

De nouvelles décisions doivent être prises pour punir fermement les auteurs de violence, mais également pour assurer la sécurité quotidienne des victimes et des professionnels du secteur qui leur viennent en aide.


En savoir plus

Maison plurielle :

77, rue Tumelaire à 6000 Charleroi. Tél. : 071/94.73.31. Web : www.maisonplurielle.be