Charleroi Un projet serait en cours de réflexion au sein de la ville de Charleroi, un autre est lancé à Sars-la-Buissière.

Depuis 23 ans, la maison Dutroux située à Marcinelle est à l’abandon. C’est là où sont décédées Julie et Melissa, et d’où ont été libérées en 1996 Sabine Dardenne et Laetitia Delhez. Il y a quelques années, elle fut acquise par la ville de Charleroi pour 23 000 euros. Depuis, la démolition de la maison était dans les plans, mais pour l’instant rien n’a encore été fait.

Une fresque d’un enfant faisant voler un cerf-volant a été placardée sur la façade de la maison, pour donner un peu de joie probablement. Des dessins sur les murs en face ont été peints ainsi que quelques citations, c’est l’œuvre d’une voisine qui souhaite que sa rue soit plus accueillante. Ici, les habitants n’attendent qu’une chose : que cette maison soit détruite. Les voisins qui habitent dans "la rue Dutroux" vivent mal cette assimilation à cette histoire.

Dans le plan de perspective urbaine de la Ville de Charleroi, un projet est en vue pour la maison Dutroux. L’action consiste en la destruction de l’ancienne maison et celle à sa droite ainsi qu’en l’aménagement de ces deux parcelles en square mémoriel.

Prévu pour 950.000€, les travaux pourraient être finis en 2024. [...]