Le 11 février, les résidents des trois dernières maisons de repos du CPAS de Charleroi ont reçu leur deuxième dose du vaccin. "Il faut 12 jours pour être immunisé", déclare Didier Neyrinck, porte-parole du CPAS de Charleroi.

Tous les établissements sont impatients de redevenir un lieu de vie. En effet, ces endroits ont déploré beaucoup de victimes de la COVID-19. Ce lundi, l’AVIQ a envoyé une circulaire aux directions des maisons de repos pour assouplir les normes en vigueurs. "Dès ce jeudi, nous allons appliquer les nouvelles mesures. Un courrier sera envoyé aux familles des résidents pour leur expliquer ces changements" , explique Philippe Van Cauwerberghe, président du CPAS de Charleroi. Avec ces assoupplissements, les résidents pourront prendre leur repas ensemble au sein du restaurant de l'établissement. Au niveau des visites, du changement est à noter. "Maintenant, deux visiteurs qui resteront les mêmes durant 15 jours pourront aller voir à leur proche. Les personnes extérieures devront porter le masque. Des contacts étroits seront aussi permis", ajoute le président. De plus, les maisons de repos du CPAS de Charleroi ont  élargi leurs horaires de visites qui se poursuivront aussi le week-end. "Les sorties familiales seront autorisées si seulement le sénior est le cas rapproché de la famille. Les résidents pourront aussi prendre l'air ensemble, à quatre personnes maximum". Cependant il faudra attendre un autre circulaire de l’AVIQ pour autoriser les activités à l'intérieur des homes. 

Les maisons de repos pourront redevenir un lieu de vie à partir de ce jeudi 25 février. En effet, c’est pour revoir leur famille que 90 % des résidents des neuf maisons de repos du CPAS de Charleroi se sont fait vacciner.