Cette année, l'asbl "Lire et écrire" Sur Hainaut s'apprête à vivre une rentrée toute particulière à à peine quelques jours de la journée internationale de l'alphabétisation (le 8 septembre). En effet, le mouvement associatif actif depuis de nombreuses années dans le secteur de l'alphabétisation a mis sur pied une campagne de communication afin de sensibiliser le public aux problèmes rencontrés quotidiennement par les personnes en difficultés d'écriture et de lecture.

Le principe de cette campagne, commencée le 1er septembre sur les réseaux sociaux, est de mettre scène des situations illustrant les difficultés éprouvées par les personnes ne maîtrisant ni la lecture ni l'écriture. Pour se faire, et être au plus proche de la réalité, les histoires sont directement inspirées de la vie des personnes en formation. "Nous y mettons en scène le personnage de Rosa, une jeune femme piégée face à la dématérialisation brutale et généralisée d’un grand nombre d’activités ou de services. Pleine de ressources, mais utilisatrice peu lettrée des TIC, elle se voit mise à l’écart de cette société qui a pensé ce virage sans prendre en compte les besoins de sa population", nous communique-t-on. "Le rôle de cette campagne est de questionner notre société. Et puisque cette crise porte en elle l’espoir d’un «  après  » plus solidaire, plus juste et émancipateur, nous voulons adresser aux responsables politiques une série de recommandations pour mettre fin à ces inégalités et lutter pour une meilleure prise en compte de la situation des personnes en difficulté avec l’écrit dans un avenir de plus en plus numérisé."

Cette campagne fait écho aux conséquences de la pandémie. Avec le confinement, il y a eu un vrai boum de l'utilisation des TIC (Technologie de l'information et de de communication). Bon nombre de documents ou réservations n'ont été accessibles que de manière numérique. Alors que le confinement a donné la part belle au télétravail, aux cours à distance, aux vidéoconférences et autres apéros, l'isolement n'en a été que plus grand pour les personnes en difficulté de lecture et d'écriture.

L'asbl souhaite attirer l'attention des autorités politiques en émettant plusieurs revendications à savoir : "mettre en place un plan ambitieux de lutte contre la fracture numérique. Tous les Belges doivent pouvoir disposer d’un ordinateur et d’une connexion internet à prix décent. Il s’agit aussi de financer plus largement la formation et l’accompagnement de ces publics aux usages des TIC, prévoir un tarif téléphonique social aux plus démunis, garantir l’accès des personnes en difficulté de lecture et d’écriture à tous les services publics et d’intérêt général (en maintenant un contact téléphonique et une série de guichet avec présence physique)."

Les aventures de Rosa sont à retrouver sur la page Facebook de Lire et écrire Sud Hainaut Asbl https://www.facebook.com/lireetecrirecharleroi/