La direction a écarté les deux propositions selon les syndicats

CHARLEROI Les syndicats ont fait porter vendredi matin la responsabilité de la grève qui touche l'ensemble du réseau des Tec Charleroi à la direction de la filiale carolo.

Celle-ci a refusé selon eux jeudi les deux solutions qu'ils proposaient pour régler momentanément les problèmes de signalisation rencontrés sur le réseau. En raison d'un changement de législation, les panneaux "Excepté circulation locale" ne couvrent plus légalement la circulation des bus sur les voiries interdites aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. Ils doivent être remplacés par des panneaux frappés de la mention "Excepté TEC".

En attendant que les communes remplacent les panneaux posant problème, les syndicats ont proposé à la direction de dévier certains itinéraires ou de s'engager officiellement à soutenir les chauffeurs dont la responsabilité civile serait engagée en cas d'accident sur ces routes , a déclaré vendredi Bruno Belluz, permanent CSC.

La direction a écarté les deux propositions selon les syndicats. Les chauffeurs se seraient alors sentis abandonnés.

Vendredi, très peu de bus devraient circuler sur le réseau des Tec Charleroi. Une nouvelle réunion pourrait en cours de journée rassembler syndicats et direction de l'entreprise.

Le porte-parole des TEC n'était pas joignable vendredi matin pour réagir à cette grève.

© La Dernière Heure 2012