Jeté dehors de son logement, Lesli a trouvé refuge en squattant une école normalement inoccupée à la rue des Bateliers à Marchienne-au-Pont. Mais la police a surpris un drôle de manège au sein de l’établissement scolaire. En investissant les lieux, les policiers découvrent trois personnes, dont Lesli, vivant sur les lieux dans des tentes aux conditions insalubres. Lors de la fouille corporelle, une vingtaine de boulettes d’héroïne, soit 9,27 grammes, est découverte sur Lesli.

Une peine de 2 ans de prison ferme a été requise contre Lesli D., connu pour des antécédents similaires en 2001, 2002 et 2013. Ce vendredi, Lesli a obtenu un sursis simple avec la peine de deux ans de prison et une amende de 8000 euros.