En octobre, la VUB avait publié les résultats d’une étude sur les discriminations ethniques dans le secteur immobilier locatif. À Charleroi, il était apparu que 47 % des propriétaires privés invitaient moins souvent des candidats dont les noms avaient une consonance marocaine à visiter leurs biens. 

Au conseil communal, le conseiller C + Tanguy Luambua a proposé de s’inspirer d’une expérience menée à Gand pour lutter contre les discriminations. Des tests y sont effectués pour détecter le comportement des propriétaires et agences immobilières. Cela a permis de réduire le nombre de signalements, qu’ils soient liés à l’origine ou à un handicap. 

En charge du Logement, l’échevine Laurence Leclercq s’est engagée à prendre des contacts pour examiner la faisabilité d’un transfert de la méthode.