On était passé à côté, mais la Maison du Conte s'est lancée dans une entreprise progressiste pour Raconte & Nous, son émission bi-mensuelle sur les ondes locales de Buzz Radio. Les conteurs et les conteuses ont inversé des contes pour le mois de mars, occasion de lutte pour les droits des femmes.

"Avec la section Sciences Humaines de l'ULB, on voulait travailler sur des contes traditionnels, à dégenrer ou à retourner, pour le droit des femmes. On a recréé l'histoire et on les a enregistré, de manière sonore avec des petites musiques et des sons pour l'ambiance, pour que ce soit intéressant à écouter", détaille Jacky Druaux de la Maison du Conte. "On a voulu limiter la durée, parce que ce n'est pas toujours évident d'écouter quand c'est trop long."

De fait, Blanche Neige et Le Petit Chaperon Rouge, version 2.0, durent respectivement 8 minutes et 5 minutes. "On va débriefer mais ce n'est pas impossible qu'on continue à en faire d'autres, parce qu'il y a eu des retours intéressants et un réel enthousiasme des personnes participantes."

L'objectif, derrière ces réinventions, c'est de moderniser et de donner de nouvelles références. "Le Petit Chaperon Rouge, c'est "LE" : on a donc masculinisé le personnage, mais en insérant une chasseresse, un grand-père... ça fonctionne en fait très très bien dans ce sens là également. Pour Blanche Neige, on cherche encore le prince charmant... c'est une réécriture complète. A part le classique "Tire la chevillette, la bobinette cherra" qui a traversé le temps, on est parti des trames des histoires rapportées par Perrault et les frères Grimm, en y ajoutant des mots actuels et des stéréotypes inversés."

C'est à réécouter en podcast sur Soundcloud :