Philippe se retrouve sur le banc des prévenus pour des coups et blessures involontaires. Ses deux chiens ont attaqué Manon, infirmière, qui sortait du domicile d’une patiente.

Philippe est absent à l’audience. L’homme souffre de problèmes de santé qui l’empêche d’avoir une mobilité normale. Philippe, passionné d’animaux, est l’heureux propriétaire de deux chiens malinois. Le 20 novembre 2018, Manon, infirmière, effectue sa tournée traditionnelle auprès de ses patients. À Pont-à-Celles, Manon quitte le domicile d’une patiente et se fait attaquer par les deux chiens de Philippe, étrangement en liberté dans la rue après s’être échappé de leurs cages. Manon est sévèrement mordue, notamment au mollet. Encore aujourd’hui, les cicatrices sur Manon sont visibles et témoignent de la violence de l’attaque.

Lorsque les policiers interviennent au domicile de Philippe après l’attaque, les chiens se montrent également agressifs avec eux. « Ils tentent même d’attaquer au visage les forces de l’ordre », précise le ministère public. Une peine de 4 mois de prison ferme avec une amende est requise.

Me Michel Hubert, conseil de Philippe, plaide une application restreinte de la loi. Selon la défense, les deux chiens sont loin d’être agressifs. « Ils ne font d’ailleurs pas partie de la liste des chiens considérés comme dangereux. Jugement attendu le 20 avril prochain.