Si Manu et Claude sont présents sur le banc des prévenus, Cindy, elle, n’a pas eu le courage de se présenter devant le tribunal correctionnel et de s’asseoir à quelques mètres de ses bourreaux… Le 17 janvier dernier, cette dernière a vu débarquer, de force à son appartement, le duo.

D’après les deux hommes, s’ils étaient sur place, c’était tout simplement pour aller récupérer leurs affaires. Claude a partagé la vie de Cindy durant une dizaine d’années. Le jeune Manu, né en 2000, a lui été hébergé durant quelques semaines par la quadragénaire et est tombé amoureux d’elle.

Pour la substitute Pied, ce sont ces histoires sentimentales qui sont à la base de la violation de domicile, du vol avec violence, de l’attentat à la pudeur et des coups et blessures commis par le duo. « Ils ont demandé des comptes à la victime sur sa vie sentimentale. Il n’y avait aucune intention pacifique derrière cette visite surprise. » La scène est violente et témoigne des intentions claires de Marc et Claude. Cindy reçoit une pluie de gifles et de coups de poing. Tout le mobilier est détruit dans l’appartement. La victime confirme qu’un des deux protagonistes l’a même menacé de la violer et a tenté de lui arracher les vêtements…

Finalement, Cindy a évité de justesse des abus sexuels en se débattant. Manu et Claude sont repartis avec deux PlayStation, un sac à main, une voiture VW, etc. Pour cette expédition punitive, le parquet requiert la même peine de 40 mois de prison contre les deux prévenus, sans s’opposer à un sursis uniquement probatoire.

Jugement dans une semaine.

* Les prénoms ont été modifiés afin de préserver l'identité des personnes impliquées dans le dossier.