Charleroi

Réhabilitation et encadrement sont les maîtres mots pour donner confiance aux patients.


Certaines personnes présentant des troubles mentaux n’arrivent pas à s’accomplir complètement. Trouver un emploi peut aider à s’épanouir tout en combattant ses propres troubles. Mais pour ce faire, il est nécessaire d’être correctement entouré et épaulé dans ses démarches tant médicales que personnelles.

L’espace Socrate est un service de l’ISPPC destiné à soutenir ces personnes. Situé à Marchienne-au-Pont, des spécialistes issus du monde médical et des assistants sociaux encadrent des patients en leur proposant de réintégrer le monde du travail.

La mise sur pied de ce service, fruit du travail du docteur en psychiatrie Duleu et de Silvano Gueli, assistant social, est clairement tournée vers le bien-être des personnes en réalisant aux côtés des patients les démarches pour une meilleure réinsertion professionnelle : “sans être une fin en soi, notre mission est d’aider, en plusieurs étapes, des personnes qui connaissent une problématique de santé mentale grave à pouvoir retrouver et réfléchir à un projet professionnel dans un milieu ordinaire. Grâce à nos partenariats cela est possible”, explique Silvano Gueli. “Par troubles mentaux, l’institution vise des personnes souffrant de maladies comme les troubles obsessionnels compulsifs, la schizophrénie, les psychoses et autres phobies. Les troubles mentaux ne sont pas à confondre avec les handicaps mentaux.”

Avec 180 personnes prises en charge depuis janvier 2018 l’espace Socrate s’est avéré être d’une grande aide pour certains patients qui, parfois, n’arrivait même plus à sortir de chez eux.

Si l’obtention d’un CDI est la cerise sur le gâteau, l’équipe de la cheffe du service social Dominique Pirard demeure une référence en la matière tant les patients retrouvent la confiance et l’envie de s’épanouir dans leur cadre professionnel.