Charleroi Le parquet n’a pas requis de condamnation contre cet homme de 77 ans, "prêtre, voyant et guérisseur".

Il fut un temps où les comparutions du père Samuel devant la justice carolorégienne drainaient les foules. Des fidèles venus en autocar se rendaient au palais de justice pour marquer leur soutien à cet homme désormais âgé de 77 ans qu’ils considéraient comme un saint homme.

Ce temps est bien révolu. Ils ne devraient vraisemblablement pas être très nombreux ce lundi au palais de justice pour entendre le jugement à l’encontre de Samuel Ozdemir, alias Charles-Clément Boniface, plus connu sous le nom de père Samuel. Cette dernière audience pourrait pourtant marquer la fin des ennuis judiciaires de cet homme, né en 1942 en Turquie.

Le parquet a en effet requis l’acquittement du père Samuel, poursuivi pour escroquerie, exercice illégal de la médecine, violation du secret professionnel et célébration illégale de mariages.

(...)