Les parents n'ont pas tardé à réagir à l'annonce du collège communal de Courcelles. Le masque obligatoire à l'école dès six ans, dès lundi, sur l'ensemble des écoles du territoire courcellois, c'est visiblement un sujet qui divise.

Certains parents sont clairement opposés à la mesure. Un groupe Facebook "Mon enfant a besoin de respirer. Courcelles" compte d'ailleurs plus de 400 membres, et des pétitions s'organisent. "Comme si la situation n'était pas déjà assez anxiogène pour eux. Je préfère nettement que mon fils rate une année au lieu d'être scolarisé dans de telles conditions. De notre côté, il retournera à l'école dès que la situation s'améliorera", témoigne une jeune mère. D'autres pensent qu'il s'agit d'une tentative de la bourgmestre de faire parler d'elle. Et on passera les insultes et les commentaires complotistes, qui sont malheureusement légion...

C'est probablement pour ce camp-là qu'une porte de sortie a été laissée, en autorisant notamment les parents à signer une attestation de responsabilité, qui autorisera leur enfant à ne pas porter le masque.

D'autres parents, par contre, sont beaucoup plus positifs: "Dans d'autres pays, il est déjà obligatoire à partir de six ans", "bravo pour cette décision de prudence", peut-on lire sur Facebook, suite à l'annonce de ce weel-end. "Faisons confiance à nos enfants, ne doutons pas de leurs capacités à comprendre et à intégrer. Bien sûr ils retireront, toucheront, ne laisseront pas en place leurs masques, mais accordons-leur la confiance: nous essayons tant bien que mal de mettre toutes les chances de notre côté", écrit ainsi une mère. 

Les soutiens à la bourgmestre semblent, globalement, moins présents que les opposants, cela dit. Mais leurs avis sont aussi - paradoxalement - incroyablement mieux construits que ceux qui s'y opposent.