Ce projet représente un investissement de 10,2 millions d’euros

Vous connaissez la maison de la Radio, sur la place Flagey, à Bruxelles ? Vous allez bientôt découvrir la maison des Médias, sur la place de la Digue, à Charleroi.

Dans une parcelle de terrain de la RTBF à l’arrière de son siège de production Tirou, il s’agit d’édifier un centre audiovisuel dédié à accueillir les deux organes d’information actifs à Charleroi, la RTBF et Télésambre, mais aussi un lieu d’animation et de rencontre pour des partenaires extérieurs (événements, expositions).

Nom de ce projet représentant un investissement de 10,2 millions : Mediasambre. "De style contemporain, le bâtiment développera une surface de plus de 2.500 m2 bruts, comprenant des salles et bureaux de rédactions, des régies, un studio de télévision de 158 m² et un studio visual de 50 m² utilisé simultanément pour des émissions de télévision et de radio", indique la direction de la RTBF. Un tel outil n’existe pas encore en fédération Wallonie-Bruxelles.

Objectif : favoriser les synergies et les gains d’efficacité entre les partenaires, mais aussi rationaliser les investissements subsidiés. Le montage financier est bouclé : la facture de l’immobilier s’élève à 6,2 millions, auxquels il faut ajouter une valorisation de 442.000 € pour le terrain, propriété de la RTBF.

C’est cette dernière qui se charge de la construction : elle en a confié la conception au bureau d’architecture V +, le permis unique a été délivré en décembre par le fonctionnaire délégué. Une attention particuliè- re a été accordée à la modularité des espaces, qui évolueront au gré des besoins. La façade s’ou- vrira largement sur la ville grâ- ce à d’importantes surfaces vitrées.

Médiasambre communiquera avec le siège de la RTBF à l’arrière. Pour les équipements technologiques, une ligne budgétaire de 3,5 millions est prévue. Ce volet est à charge de la télé communautaire carolo. "Pas question pour autant d’abandonner le siège de production de Couillet", poursuit son président. La volonté est d’exploiter de manière complémentaire et rationnelle les deux outils. À Charleroi, tout sera neuf.

Aux commandes : la SA Immo Digue où sont associés la Région wallonne à travers sa filiale Sogepa, la RTBF et la Régie communale de Charleroi. Sa présidente, Julie Patte (PS), insiste sur les enjeux stratégiques : "doter la ville d’un équipement multimédias (radio-TV-web-mobiles) à la pointe, créer un lieu de production adapté à l’évolution des besoins, dynamiser le quartier de la place de la Digue. Pose de la première pierre le 11 février prochain pour une entrée en service en juin 2017".

D. A.