Le club, qui vient d'engager Pister, est à nouveau placé en instance d'interdiction d'activités sportives


CHARLEROI C'était dans l'air : le ROCCM a un nouvel entraîneur. Il s'agit du bien connu Thierry Pister, qui oeuvrait à La Louvière la saison dernière. Quant à Maraschiello, il quitte le banc pour endosser la fonction de directeur sportif.

L'autre info d'hier à la Neuville était moins rose... L'Union belge a en effet placé le club en instance d'interdiction d'activités sportives, ce qui rappelle de mauvais souvenirs pas si lointains à ses supporters.

Il est question de salaires impayés. Ceux-ci ne sont pas imputables à la nouvelle direction mais bien à l'ancienne. Il n'empêche que c'est à Adem Sahin et consorts qu'il appartient de les régler sous peine d'ennuis financiers mais aussi sportifs.

Dès ce jeudi, le club a réagi à la nouvelle via Charles Beugnies, son C.Q. : "Cette information est tout à fait correcte. Néanmoins, j’ai le plaisir de vous annoncer que le litige en cause a été aplani cet après-midi. Il s’agissait, en fait, d’une incompréhension (une de plus) de l’URBSFA vis-à-vis d’un créancier repris dans la liste de Me Fiasse qui avait exigé de l’URBSFA la non parution de la menace. On voit ce qu’il en a été."