Charleroi La Thudinie est décidément la terre promise pour les entreprises énergétiques, n’en déplaise aux communes qui se verront imposer un parc éolien sur leur territoire.

À Lobbes, les élus viennent de voter un nouveau recours devant le Conseil d’État pour faire annuler le permis unique accordé par le ministre Philippe Henry il y a 5 ans, soutien réitéré par le ministre Di Antonio il y a deux ans. "Les ministres sont pour des projets éoliens en Wallonie, là où c’est possible, parce qu’il y a des enjeux européens et des engagements à respecter en matière d’énergie durable. Nous, les communes, nous sommes contre", explique le bourgmestre de Lobbes, Marcel Basile (cdH).

C’est avec Merbes-le-Château et plusieurs riverains qu’ils s’étaient lancés dans un recours en suspension et annulation auprès de la justice administrative. La suspension a été déboutée par le Conseil d’État : il n’y a pas, d’après le Conseil, de "risque irréparable". Mais les Merbiens et Lobbains réitèrent leur opposition au projet en envoyant cette fois un recours en annulation.

Découvrez l'article complet dans votre DH.