La présidente de la cour d'assises du Hainaut, Martine Baes, a envoyé un témoin réfléchir en cellule, vendredi matin, dans le cadre des auditions des témoins entendus dans le cadre du procès d'Anthony Maitrot et de Youri Fleron, accusés d'un vol avec meurtre commis le 23 octobre 2017 à Charleroi. Le témoin était le voisin de la victime, l'un des premiers à faire la macabre découverte. Insolent, désinvolte, le jeune homme a été envoyé en cellule.


Amory est le jeune homme qui a découvert le corps de sa voisine, Christiane Thys, dans son appartement le 2 novembre 2017. Il la croisait de temps en temps dans les couloirs. "Elle insultait, criait dans la rue. C'était un phénomène, elle avait un gros problème", dit-il. 

Inquiet de ne plus voir Christiane depuis quelques jours, il est allé voir un autre voisin, un Roumain, car la porte de la victime était ouverte. Le voisin est entré et a fait la macabre découverte. "Il m'a dit qu'elle était morte. Les ambulanciers m'ont dit que la mort était naturelle, sans plus." 

Le témoin dit qu'il en avait parlé à la compagne de Youri Fléron qui lui aurait dit qu'elle trouvait étrange de ne plus croiser Christiane. Or, elle savait que son beau-frère l'avait tuée. Le témoin, désinvolte au point d'être recadré par la présidente de la cour, dit qu'il craint Youri Fleron "car j'ai peur de tout le monde." Dans sa déclaration, il a déclaré que Youri était impulsif. 

Insolent, grossier devant la cour, le jeune homme a été invité à se calmer en cellule. La cour a auditionné sa compagne dans la foulée.