Après son passage devant la chambre du conseil, Thomas L., 35 ans et meurtrier de Paulette Delpire, reste derrière les barreaux.

Le vendredi 31 mai, vers 22 heures, un meurtre avait eu lieu dans un appartement de la Cité Heureuse à Châtelet. La victime, Paulette Delpire avait été victime de plusieurs dizaines de coups de couteau, principalement sur le haut de son corps et à la tête.

Son petit-fils, alerté par le voisinage, avait découvert à l’intérieur de l’appartement sa grand-mère inanimée et gisant dans une véritable mare de sang.

Rapidement, la police judiciaire fédérale, en charge de l’enquête, réussissait à interpeller un suspect. Thomas L., 35 ans, était dans l’appartement en compagnie de la victime juste avant le crime.

Les deux personnes se connaissaient. Cela n’avait pas empêché l’homme de porter une cinquantaine de coups de couteau sur le corps de Paulette Delpire, âgée de 84 ans.

Le lendemain des faits, l’homme avait été présenté au juge d’instruction et passait aux aveux. Il était placé sous mandat d’arrêt pour meurtre.

La nouvelle de la disparition de Paulette avait suscité l’émoi et le choc au sein du quartier châtelettain. Le vendredi 31 mai, plusieurs voisins avaient tenté d’intervenir pour venir en aide à la victime mais la porte de son appartement était fermée à clé.

Ce lundi, Thomas L. est de nouveau passé devant la chambre du conseil de Charleroi. Sans réelle surprise, puisqu’il est en aveux des faits, sa détention a été confirmée.

Quelques mois après les faits, les raisons qui ont poussé le trentenaire à commettre le pire restent floues…