Après deux remises pour lui permettre d’obtenir un avocat pour préparer au mieux sa défense, Michaël a enfin vu son opposition examinée par le tribunal correctionnel. Mais encore une fois, Michaël se présente sans avocat. Ce dernier n’a pas été informé par son client de la date d’audience. "Pourtant, je l’ai appelé hier pour le prévenir sur son répondeur", explique le détenu, qui a finalement décidé de se défendre seul pour éviter une nouvelle remise…

Michaël est en aveux d’avoir commis cinq vols à l’étalage dans différents magasins en 2019. Que ce soit au Dreamland de Gosselies, au Gamma ou au Mr.Bricolage, Michaël dérobe des objets pour les revendre. "J’étais victime d’une grosse dépression et je vivais dans la rue. Alors j’ai volé des outils et des haut-parleurs pour gagner de l’argent."

Condamné à un an de prison ferme par défaut, Michaël estime s’être remis en question et vouloir absolument changer de vie. Mais encore aujourd’hui, Michaël est détenu derrière les barreaux à la suite d’un mandat d’arrêt délivré le 12 décembre dernier pour vols avec violence. Pour obtenir une nouvelle chance de la justice, Michaël a formé opposition au jugement.

Mais la substitute Dutrifoy ne souhaite pas accorder la moindre chance à Michaël, déjà condamné à plusieurs reprises par le passé pour divers faits. La confirmation de la peine prononcée contre Michaël est requise. Jugement le 22 mars.