C’est à un voyage instructif et passionnant à travers les rues de Fontaine, Forchies et Leernes, que vous invite Michel Mairiaux dans son dernier ouvrage Le Dico des rues.

"Je me suis toujours occupé d’histoire locale, j’ai pensé qu’un dictionnaire était une façon originale de raconter le passé de l’entité", justifie l’auteur qui a déjà une production livresque abondante derrière lui.

Sous une couverture rappelant le passé cloutier de la ville avec un cliché du rond-point du square Fernand Polain et ses trois clous (sagesse, beauté et force) qui s’élancent vers le ciel, augmenté de trois personnages qui incarnent l’entité (le gille de Fontaine-l’Évêque, le marcheur de Forchies et puis l’homme du chaudeau de Leernes), ce natif de Jeumont qui vivra toute sa jeunesse à Erquelinnes avant de poser ses valises à Leernes en 1959 a réalisé un véritable travail de fourmi.

Sept ans d’un travail fouillé, précis, consciencieux. "J’ai rencontré environ cent vingt personnes, elles m’ont raconté les petites et grandes histoires de nos rues, des anecdotes, le folklore, les fêtes de quartier, le passé industriel, l’étymologie des noms de rues, l’hydrographie avec un retour sur les fontaines, les puits, les étangs et les rivières", énumère l’ancien instituteur et bibliothécaire de 82 ans qui se définit comme un passeur de mémoire. "Chaque rue a une identité, j’ai aussi voulu montrer l’évolution de la vie économique, l’histoire des entreprises qui ont marqué l’entité, les anciens commerces et la transition vers les grandes surfaces."

Michel Mairiaux a écumé différents lieux de mémoire pour tenir ce pari utile. "J’ai appris énormément de choses en faisant des recherches dans les archives de l’État à Mons, Namur et Liège, j’ai eu accès au Fonds Dewandre, j’ai fouillé dans des revues et des livres d’histoire, et creusé dans une vaste documentation privée. L’histoire locale, c’est l’histoire des gens", souligne celui qui est l’un des piliers de la Maison de la laïcité fontainoise.

À l’arrivée, c’est quatre cent trois rues qui sont passées à la moulinette.

Le Dico de ce féru d’histoire vernaculaire qui a notamment écrit Les lieux-dits de Leernes et collaboré au Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et Bruxelles signé Jean-Jacques Jespers, abrite sept cents photos prises par lui ou conservées jalousement jusque-là par des collectionneurs.

"J’ai eu la chance de travailler avec une équipe de qualité dont Benoît Flandre, qui s’est chargé de la mise en pages et bien des personnes ressources qui m’ont livré les secrets de nos rues", confie-t-il avec gourmandise.

Le résultat, un gros pavé d’érudition, est d’ores et déjà un succès de librairie.

Le premier tirage, trois cents exemplaires, est épuisé. Un second est attendu pour le mois de février.

L’ouvrage publié par les éditions Le Pas des âges, sera disponible dans différents points de vente de l’entité (librairies, pharmacies, boulangeries).

Vous pouvez aussi le recevoir par la poste en versant 30 euros sur le compte BE07 9799 5627 0966. En précisant bien votre nom et adresse.