C’est une triste affaire qui a été jugée ce mardi à la dixième chambre correctionnelle de Charleroi. Mickael est accusé d’avoir porté des coups sur son ex-compagne. Des charges pour harcèlement sur cette même personne sont également retenues contre le prévenu.

Lors de l’audience Mickael s’est défendu seul. Il a reconnu les faits. Cependant il était très agité. Il semblait avoir bu. Les propos qu’il tenait étaient incohérents. Mickael était également agressif envers les parties civiles et les membres du tribunal. "Je veux voir ma fille, un week-end sur deux", a-t-il répété tout au long de l’audience.

La procureure du roi a ciblé la situation problématique du prévenu, surtout au niveau de l’alcool. Elle a requis deux ans d’emprisonnement. Mais, elle ne s’oppose pas à un sursis probatoire si le prévenu suit une thérapie. Cependant Mickael a refusé cette proposition du tribunal. "Mettez-moi en prison, elle aura gagné".

Le tribunal a estimé que le prévenu n’était pas en état de se défendre seul. Il devra être assisté d’un avocat.