Il suffit d’une minute pour que les rayons UV-C éliminent germes et bactéries.

La crise du Covid-19 a demandé bien des adaptations et beaucoup de créativité aux entreprises afin qu’elles aussi puissent contribuer à la lutte contre le virus.

XLG TMS, une entreprise de Jumet, a mis au point une armoire capable de désinfecter en une minute des éléments textiles comme des vêtements ou encore des combinaisons. Si dans un premier temps ce sont des commerces textiles qui en font l’acquisition, la désinfection par rayons UV-C vaut aussi pour les objets tels que chaussures, capes de coiffeur ou lunettes. Ce produit n’est absolument pas destiné à accueillir des êtres humains ou des animaux.

"La technique utilisée consiste à isoler les éléments textiles dans une armoire et à les exposer aux UV-C. Cette gamme d’ultraviolets empêche la prolifération de germes, champignons et virus. Ce principe est déjà utilisé pour désinfecter de l’air, de l’eau et d’autres surfaces contaminées. Nous nous sommes entourés de spécialistes des ultraviolets afin de proposer cette armoire unique, déclare Adnan Uzun, administrateur délégué de XLG. Les radiations émises déforment la structure de leur matériel génétique (ADN) et empêchent les particules virales de faire d’autres copies d’elles-mêmes."

Si Barbara Romano, la patronne de la boutique de lingerie Vela, a décidé d’investir dans une armoire grand format, c’est non seulement pour un gain de place et de temps mais aussi pour assurer à sa clientèle une désinfection en profondeur d’articles qui se portent à même la peau. "Certes, nous fabriquons de la lingerie dite "traditionnelle" mais une partie de notre production est destinée à des femmes au système immunitaire diminué car atteintes de cancer ou portant des prothèses mammaires. Sans cet appareil, je n’ai pas souhaité ouvrir dès le 11 mai. J’ai attendu d’avoir l’armoire pour garantir un maximum de sécurité pour toute cette partie de ma clientèle."

Son produit à peine lancé sur le marché, l’entreprise de Jumet enchaîne les livraisons un peu partout. Les armoires désinfectantes se déclinent en trois tailles pour un coût allant de 750 à 4 500 euros.