Moussa, la trentaine, comparaissait détenu devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour plusieurs vols à l’étalage commis dans différents Colruyt de la région pour plus de 700€. Son principal butin : des bouteilles de Jack Daniel’s, plus facile et rapide à revendre. Ce dernier avait admis, face au tribunal, voler pour lui permettre de se procurer de la cocaïne et de l'héroïne.

Pour financer sa dépendance, il volait des bouteilles de Jack Daniels et du tabac qu'il revendait par la suite. Déjà condamné à de nombreuses reprises par le passé, Moussa était en état de récidive. Moussa n’était pas le genre de personne à tirer des leçons de ses erreurs puisqu’il avait, notamment, recommencé à voler seulement 15 minutes après avoir été pincé pour un vol…

Lors du prononcé, le tribunal a estimé que la justice avait suffisamment tendu sa main vers le détenu pour l’aider à s’en sortir… Une peine de 18 mois de prison ferme a donc été prononcée.