Moussa, âgé d'une trentaine d'années et résident à Farciennes comparaissait détenu devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour des faits de vols qualifiés. Hélas,comme dans bon nombre de dossiers du genre, le prévenu a expliqué avoir commis ces vols pour lui permettre de se procurer de la cocaïne et de l'héroïne.

Ce qu'il lui est reproché, de multiple vol dans différents Colruyt de la région pour plus de 700€. Pour s'acheter sa drogue il volait des bouteilles de Jack Daniels et du tabac qu'il revendait par la suite. Bénéficiant d'une somme de 300 euros par mois, le prévenu commettait des vols afin de se procurer les 50 euros quotidien nécessaires à sa consommation de stupéfiants.

Déjà arrêté et condamné, Moussa a récidivé et s'est retrouvé à nouveau au commissariat. Son arrestation ne lui a pas servi de leçon puisque un quart d'heure après avoir été relâché il se faisait à nouveau attraper pour les mêmes faits de vols.

Pour son avocat, le problème du dossier repose essentiellement sur des vols permettant de s'acheter des stupéfiants. Interrogé par la juge Hermant sur ses débuts dans le monde de la consommation, le prévenu a avoué ne consommer de l'héroïne que depuis un an. Souhaitant en savoir plus sur ce qui l'avait amené à cette consommation, Moussa a surpris l'assistance en déclarant que c'était en prison qu'il avait commencé l'héroïne.

Jugement le 15 juillet.