En octobre 2019, Nathan a écopé de la prison ferme par défaut devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour une scène de coups sur Noémie, son ex-compagne, dans le cadre de deux disputes dans une relation jugée toxique par Nathan. Ce mardi, Nathan comparaît pour avoir formé opposition au jugement.

Entendu sur les faits, Nathan avoue avoir frappé son ex-compagne à Gilly, le 25 novembre 2018. La première dispute a eu lieu vers 4h du matin lorsque Nathan est rentré à la maison d’une soirée avec ses amis. La seconde scène violente s’est produite au réveil du couple, vers 14h. "J’ai eu un coup de pied dans mes parties et j’ai vu rouge."

Ensemble depuis 2017, Nathan et Noémie se sont séparés à la suite des deux disputes avant de retenter leur chance. Finalement, le couple se sépare définitivement en juillet 2019, pour le plus grand bonheur de Nathan, soulagé de mettre un terme à cette relation toxique. "Aujourd’hui, tout va bien. Je n’ai plus de contact avec mon ex et j’ai découvert qu’on pouvait avoir une relation différente avec une autre personne."

Pour la substitute Broucke, l’opposition de Nathan doit être déclarée non avenue. Nathan avait, selon le parquet, connaissance de son procès. "Il était présent lors de la première audience. Il y a eu une remise à 15 jours et il n’a plus été présent." Nathan risque donc de devoir purger la peine de 10 mois de prison ferme. Jugement attendu pour le 22 décembre prochain.