C’est une première en Wallonie, la ville de Charleroi se lance dans un projet pilote de végétalisation des espaces urbains. Pour ce faire, c’est un quartier de Dampremy qui a été choisi. “Le principe du quartier pilote est d’agir avec un plan d’actions limité dans le temps et l’espace sur des projets de végétalisation de l’espace public et sur une gestion écologique des espaces verts”, explique le bourgmestre Paul Magnette en charge de la Nature en ville.

Avec l’assistance des conseillères Nature Julie Charles et Elsa Durand, les autorités communales ont cherché à mettre en avant les avantages d’une végétalisation accrue et naturelle au cœur des quartiers. Ceci poursuit les chantiers réalisés aux quatre coins de la ville comme l’aménagement des espaces de jeux du parc de la Serna à Ransart, du parc Nelson Mandela à Monceau ou encore le remplacement des plantes annuelles par des plates vivaces.

La création d’un quartier pilote résulte de la volonté de la ville d’intégrer tous les éléments constituant une végétalisation efficace et durable. “Dampremy-centre sera donc le premier quartier pilote “nature en ville”. Notre objectif est d’offrir un accès à des espaces de nature de proximité aux citoyens tout en consolidant le réseau écologique communal. Des projets d’aménagement et de végétalisation mais aussi l’engagement d’une gestion plus écologique des espaces verts du quartier y seront déployés. Il s’agit par exemple d’installer des plantes vivaces ou d’effectuer des tontes différenciées”, souligne le Bourgmestre. “Les aménagements envisagés porteront sur la création de verger, sur des opérations de plantations dans les parcs ou sur la déminéralisation d’espaces bitumés.” La place de Crawhez sera également aménagée.

Afin de s’inspirer, les autorités communales n’ont pas hésité à aller voir ce qui se fait autre part que ce soit en Suisse ou en France. Au terme de la mandature, c’est donc un quartier oublié qui trouvera une nouvelle identité pour un mieux vivre des citoyens.

Un tel projet n’aurait pu sortir des bureaux du bourgmestre sans une réflexion profonde suivant 5 axes majeurs. L’axe de la "Super Sambre", destiné à mettre en valeur et inclure la Sambre le paysage. Un axe "Nature Urbaine" visant à déployer un maillage d’espaces de nature de proximité. Un axe "Itinéraires de découvertes et plus" pour Charleroi Métropole, une reconnaissance des "réserves naturelles" et une "autonomie alimentaire" grâce aux producteurs locaux.