Entre le 29 mars et le 12 avril 2020, Ferhat s’est comporté comme un véritable tyran avec sa sœur. N’acceptant pas que Merve quitte le domicile familial de Montignies-sur-Sambre du jour au lendemain pour rejoindre Mikey, son amoureux, le jeune homme de 22 ans a alors envoyé des SMS à sa sœur, dont le contenu était également destiné à son chéri. « Je vais te faire une réputation de p***. Si ma sœur ne rentre pas, je vais te mettre dans le coffre et tu verras ce qu’il se passera ».

Au départ, face au tribunal, Ferhat contestait les faits en rejetant la faute sur sa compagne de l’époque. « C’est elle qui a envoyé les messages avec mon téléphone. Je lui ai dit d’arrêter, mais elle a continué. » Quelques minutes après, Ferhat finit par avouer qu’il a soufflé certains propos à sa compagne. « On ne connaissait pas encore son compagnon. Elle n’avait pas à partir comme ça en sautant du deuxième étage. C’est ma sœur », rajoute le jeune homme.

Mikey et Merve, présents à l’audience, n’ont pas souhaité se constituer partie civile, jurant au tribunal que les tensions sont dorénavant apaisées. La substitute Marr réclame huit mois de prison pour les menaces et le harcèlement téléphonique, avec un sursis probatoire pour une formation en gestion de la violence.

Ferhat, en état de récidive suite à une condamnation de septembre 2019 à 2 ans de prison avec un sursis simple de 5 ans pour vol avec violence, a marqué son accord pour respecter des conditions probatoires.

Jugement le 29 avril.