Alors que tout allait pour le mieux au sein du couple formé par Fabrizio et Julie, ce dernier a invité, en avril 2018, sa femme et ses deux enfants à prendre la porte du domicile familial. Julie et ses deux enfants trouvent donc refuge chez sa mère à Charleroi, là où vit également Laurie, filleule de la famille et policière.

Mais quelques semaines plus tard, Fabrizio fait marche-arrière et souhaite reconquérir sa bien-aimée. Pour y parvenir, Fabrizio se présente au domicile de son ex-belle-mère et sollicite des contacts. Mais le mal est fait, Julie refuse de revivre au domicile conjugal. Le cycle infernal débute.

Durant un an, Fabrizio menace et harcèle les trois femmes. Le 1er juin 2018, l’ex-compagnon se présente à plusieurs reprises au domicile de Patricia pour finalement enjamber la clôture pour détruire le véhicule de Laurie avec un outil. Quelques heures avant, Fabrizio avait bousculé la policière alors qu’il cherchait désespérément à entrer en contact avec Julie.

"Il me suivait jusqu’au Carrefour ou à la station-service pour avoir des contacts avec elle. J’ai vraiment cru qu’il allait défoncer ma famille", se remémore la policière en évoquant une scène de menace avec une masse. Une peine de 37 mois de prison a été requise par le parquet, qui ne s’oppose pas réellement à une peine de travail.

Jugement le 12 mai.