À de nombreuses reprises, Hassan a nui à la tranquillité de Vincent, son ex-compagnon qui lui a annoncé la fin de leur histoire d’amour en mai 2019. Séparation mal vécue et acceptée par Hassan. Ce dernier s’est rendu devant le domicile de Vincent et a multiplié les actes pour tenter d’obtenir une explication. « Il klaxonnait, hurlait dans la rue, lançait des cailloux sur la façade, dégradait les portes et les volets de l’habitation ou mettait la musique à fond dans sa voiture », énumère la substitute Pied.

Pour cette dernière, Hassan a également frappé son ex-compagnon avec la ceinture de sécurité d’une voiture à la suite d’un accident et giflé une amie à Vincent. Même si Hassan n’est pas connu pour être violent, le parquet souhaite qu’il entame une formation pour la gestion de la violence et un suivi thérapeutique. Une peine de 15 mois de prison a été requise avec ces conditions probatoires. Jugement pour le 7 septembre.