Il écope d’un an de prison avec un sursis probatoire de 5 ans.

Nilo n’est pas un spécialiste des outils informatiques. Mais il découvre, grâce à un ami, le logiciel eMule, qui lui permet de télécharger tous les fichiers qu’il désire. Ça tombe bien puisque Nilo est un mordu de la série télévisée Amicalement vôtre

Entre juillet et août 2016, Nilo admet avoir volontairement téléchargé 159 fichiers pédopornographiques à l’aide de son ordinateur via eMule

Mais il jure n’avoir jamais consulté le moindre fichier téléchargé. S’il a agi de la sorte, c’est pour pouvoir télécharger plus rapidement sa série préférée via un logiciel peer to peer, qui permet le partage de fichiers avec d’autres internautes. En échange, Nilo obtient plus rapidement le téléchargement de sa série. 

"Je suis conscient d’avoir commis une grave erreur et je m’en excuse", jure Nilo. Il signale avoir eu conscience qu’il s’agissait de fichiers recherchés par d’autres internautes. "Mais je n’ai jamais voulu consulter le moindre fichier de ce genre."

Le ministère public a requis une peine de 12 mois de prison contre Nilo. Malgré les explications fournies par l’homme, un rapport d’expertise conclut qu’un suivi psychologique serait opportun dans le cadre de déviances sexuelles.

Me Carine Beghain, avocate de Nilo, plaide une peine de probation autonome. Selon la défense, Nilo n’a pas réfléchi aux conséquences de ses actes en partageant les fichiers pédopornographiques. "Depuis lors, il a pris conscience de son comportement et ne télécharge plus."

Ce jeudi, Nilo a écopé d’un an de prison, assorti d’un sursis probatoire de 5 ans. Il devra entamer un suivi psychologique pour les déviants sexuels. Son ordinateur lui a également été confisqué.