Les nouveaux dirigeants ont présenté en fin de semaine passée un projet solide de renouveau

Depuis des lustres, le club de l’ES Frasnes anime la verdoyante entité frasnoise. Durant ses années d’or, le club évolua même en P1. Il disposait à l’époque des installations sans doute les plus belles de la région, au point que, durant quelques saisons, le Sporting de Charleroi y faisait évoluer son équipe B.

Au fil du temps, infrastructures et ambitions sportives se sont érodées, et, désormais, c’est sur un terrain quelque peu fatigué qu’évoluent deux formations de P4.

Sous la houlette de Stéphane Van Landschoot, un ancien joueur étoilé de la belle époque, et avec le soutien de l’administration communale, bourgmestre en tête, cela devrait changer. "Voici trois ans, j’ai été sollicité pour reprendre le club, mais cela n’était, pour diverses raisons, pas possible. Les choses ont changé avec la signature de la rénovation complète des lieux (terrain 1, synthétique, etc., NdlR), et, en compagnie d’une belle brochette d’amis, investis pour la plupart dans le tissu économique de notre entité, nous avons décidé de franchir le pas et de rendre au club son lustre d’antan", entamait le nouveau président.

Pas question toutefois d’investir les lieux en conquérants, bien au contraire même : "Le staff en place a engrangé à ce jour la bagatelle de 21 points sur 21, et le travail effectué par Olivier Calvo-Gil nous convient parfaitement. Nous ne sommes pas là pour changer les choses qui fonctionnent et donc, sous la houlette de Denis Janssens, de Carlo Zoso et de Christophe Decelle, il ne faudra pas s’attendre à de grandes révolutions sportives."

Et d’ajouter: "C’est en coulisses surtout que nous allons œuvrer en attirant ou ré-attirant plutôt sponsors, joueurs, public et surtout les jeunes qui, au gré des saisons, nous ont quittés. Notre plan comporte donc trois axes : remonter en trois ans en P2, en considérant même cette saison comme blanche; doubler notre effectif ‘jeunes’ actuel et le faire grimper à 250 et, surtout, que chaque catégorie soit représentée chez ces derniers."