"Investir dans le futur": ce sont les mots du ministre wallon Willy Borsus (MR) pour présenter le nouveau développement du Biopark, à Gosselies. "Les biotechnologies sont un fleuron pour la région wallonne, on estime le secteur à 16.000 emplois directs et 35.000 indirects, et ce sont des chiffres croissants. L'écosystème de recherche est extrêmement dynamique, nous avons 10 leaders mondiaux et plus de 200 entreprises et PME représentées. Pour se mobiliser pour l'avenir, le gouvernement veut axer sa politique sur la formation - pour attirer les cerveaux - et investir massivement dans la recherche et l'innovation."

L'innovation wallonne dans les biotech passe par le Biopark de Charleroi, mondialement reconnu. "En 30 ans, nous sommes passés du champs de patates au Biopark tel qu'on le connait aujourd'hui", explique Renaud Moens, directeur général de l'intercommunale Igretec. "Il faut capitaliser là-dessus, pour rester un terreau fertile pour le secteur. Avec la SRIW, Igretec qui est partenaire immobilier du Biopark, va construire un véritable campus qui permettra de doubler la superficie actuelle de bureaux et de laboratoires." 

L'offre locative pour les entreprises du Biopark passera donc, en 2024 si tout va bien, de 30 à 60.000 mètres carrés. Grâce aux bâtiments Biotech 3 (1.200m², 2021), Biotech 4 (4.000 m², 2022) et Biotech 5 (24.000 m², 2024). Dans la foulée, un Biotech 6 (16.000 m²) est envisagé: "Les bâtiments 3 et 4 seront occupés à 100% dès leur mise en service", observe Nathalie Czerniatynski, directrice du développement immobilier d'Igretec. "La Biotech School sera le premier occupant du bâtiment 5, sur 5.500 m² (pour la formation des futurs cerveaux, le management et la spécialisation des chercheurs, NdlR)".

© Igretec

Avec ce développement immobilier, le Biopark sera beaucoup plus dense: Igretec a prévu de le transformer en véritable campus, avec des cheminements piétons, une mise à disposition de vélos électriques, des parkings souterrains, le tout réaménagé avec verdure et points d'eau... et surtout une offre de services! "Les entreprises déjà implantées sur l'aéropole de Gosselies avaient marqué leur intérêt pour un point poste, un point banque, de l'horeca, peut-être une salle sportive, etc." Ce sera fait dans le nouveau Biotech 5. 

Les nouveaux bâtiments seront aux normes QZen et financés par un partenariat public-privé. 

© Igretec