Le bâtiment inoccupé a été complètement ravagé.

Qui en veut au home de la Bastide blanche ? En quatre mois, deux incendies éminemment suspects ont touché cette résidence accueillant des jeunes en difficultés et installée à la rue de l’Abattoir à Châtelet.

Le premier s’était produit en septembre dernier et avait nécessité l’évacuation des pensionnaires. Aucun blessé n’avait été déploré mais à l’époque déjà, l’origine du sinistre paraissait plus que suspecte.

Depuis lors, le bâtiment était inoccupé afin de procéder à des rénovations. Mais dans la nuit de samedi à dimanche, un violent brasier a complètement ravagé les lieux.

À l’arrivée des pompiers de Charleroi, des flammes de plusieurs mètres de haut émanaient de la toiture.

Malgré l’intervention des sapeurs, le bâtiment a été complètement ravagé… comme si quelqu’un avait achevé le travail.

La police locale de Châtelet-Aiseau-Farciennes a bien entendu averti le parquet de Charleroi qui a dépêché un expert en incendie sur les lieux. Inutile de préciser que la piste criminelle semble la plus plausible.