Omar est l'un des nombreux noms d'emprunts du prévenu. Il est accusé d'avoir tiré sur une habitation avec son arme à feu qui porte son lui car il travail comme convoyeur pour son employeur. L'homme conteste les faits. "La personne déclare de fausses accusations car elle est jalouse de moi, parce que je travaille".

Toutefois, Omar se trouvait à proximité de l'endroit, ce 18 avril 2021. Il était en trottinette quand la police l'interpelle. A ce moment, il jette son arme, dans laquelle il manquait une cartouche.

Mais, l'analyse de l'arme n'a pas été réalisée. Le procureur du roi n'a pas assez d'élément pour établir la menace par geste. Il a donc prononcé l'acquittement pour cette prévention.

Le prévenu encours quand même deux ans d'emprisonnement pour l'usage de faux documents et trois mois pour séjour illégal. Le jugement sera rendu le 16 juillet.