Le commissariat de la police locale de Charleroi, au District Sud (Marcinelle, allée E), a été cambriolé par des individus manifestement bien organisés, dans la nuit de jeudi à vendredi.

La porte arrière du bâtiment de police a été fracturée puis l’alarme neutralisée : "Ils ont forcé le boîtier de l’alarme pour arracher les câbles", explique le parquet de Charleroi. Les cambrioleurs ont ensuite tout retourné dans le commissariat, des extincteurs auraient notamment été utilisés pour asperger tout après le cambriolage, d’après des témoignages recueillis sur place. Les malfrats auraient pris leur temps, puisqu’ils sont restés près de 45 minutes sur les lieux, avant de filer sans se faire prendre.

C’est un voisin qui a appelé la police après avoir remarqué un manège suspect au commissariat : "Il dit avoir vu six auteurs habillés avec des tenues sombres sortir du commissariat en courant avec de gros sacs", précise le parquet. Les cambrioleurs ont laissé à l’extérieur du commissariat deux effets personnels, un gilet pare-balles et une veste de pluie.

D’après nos informations, de sources sûres mais non officielles, le butin est fameux : de nombreuses radios, notamment du réseau Astrid réservé aux secours et aux forces policières, ont été prises. Ces radios ne sont pas encore identifiées à l’heure d’écrire ces lignes, nous signale-t-on, et ne sont donc pas mises hors service. Des tenues de Maintient de l’Ordre (MO) ont également été emportées, avec cagoules et protections, la totale. Des tenues plus classiques ont aussi été prises, ce qui fait craindre à certains que les malfrats n’utilisent ces uniformes pour se faire passer pour la police. La panoplie volée ne s’arrête pas là, puisque toujours d’après nos sources, des ceinturons équipés, 11 armes de poing (Glock), 4 gilets pare-balles, des brassards et des cartes de légitimation faisaient également partie du butin emporté ce soir-là.

Quant à savoir comment les malfrats ont réussi à mettre la main sur ce butin, cela reste à déterminer. L’enquête a été reprise par la Police Judiciaire Fédérale, la police locale ne fait aucun commentaire.