Le 29 décembre 2020, en plein couvre-feu, Onur a été surpris par une patrouille policière, en voiture, avec deux amis à lui. Alors que la police établissait un contact visuel avec ce dernier, en vue de procéder à un contrôle, Onur a accéléré, déclenchant une course-poursuite en direction du Cora de Châtelineau.

Au volant d'une Golf, le conducteur prend tous les risques pour échapper aux policiers : brûlage de feux rouges, vitesse élevée, etc. Dans la voiture, les passagers s'amusent même à lancer des déchets en direction de la voiture de la police, telle une partie de Mario Kart. Face à la conduite d'Onur, les forces de l'ordre sont contraintes de mettre un terme à la course-poursuite pour éviter un éventuel drame sur la route.

Une attitude détestable

Fort heureusement, la plaque d'immatriculation du véhicule en fuite a été relevée. Immédiatement interrogée, la propriétaire n'est autre que la compagne d'Onur. Et cette dernière n'a pas hésité à démontrer son peu d'intérêt pour la justice. "Elle a eu une attitude désagréable face aux policiers. Elle a refusé de dire où se trouvait son compagnon et de donner son numéro de téléphone. À la fin, elle a même dit que de toute façon "la justice en Belgique, c'est de la merde", précise le parquet.

Par la suite, Onur est également entré dans la danse en s'amusant de la situation, lors de son audition à la police. Pour sanctionner cette attitude, une peine de 2 ans de prison est requise pour l'entrave méchante à la circulation, et quatorze jours de prison pour l'infraction liée au couvre-feu. Jugement le 7 février.