Après une année 2020 perturbée par la crise sanitaire, l’opération "Cité Propre" de la Sambrienne est de retour : elle concerne 32 quartiers de Charleroi et Gerpinnes où une collecte d’encombrants sera organisée à tour de rôle, de mars à septembre.

L’objectif est d’aider les habitants qui ne disposent pas de moyen de transport à se débarrasser de leurs encombrants. En 2019, 154 tonnes d’excédents avaient ainsi pu être récupérées. Une part croissante va à la Ressourcerie du Val de Sambre qui reconditionne et transforme les matières pour le réemploi, tandis que la fraction de recyclage à destination des parcs à conteneurs de Tibi, en diminution, représente un peu plus de la moitié du total.

Une nouvelle édition de cette campagne très populaire débutera le 9 mars à Marcinelle, avant Jumet. Elle s’étalera sur sept mois. Le calendrier est bouclé avec les partenaires.

Au total, cela concerne 7 000 des 9 500 logements de la société. Les habitants seront prévenus à l’avance par SMS. Le jour J, deux conteneurs sont placés dans leurs quartiers. L’un est destiné aux encombrants réutilisables ou upcyclables par la Ressourcerie, les dépôts sont gratuits, l’autre pour les déchets non revalorisables moyennant une contribution modique.

Pour le président de la Sambrienne, "l’opération représente un magnifique exemple de solidarité. En plus de nos équipes qui passent récupérer les encombrants des personnes à mobilité réduite, on constate souvent une entraide entre les voisins, où les plus jeunes aident les plus âgés. Ça devient un événement festif que nos locataires attendent." C’est aussi et surtout un moyen de lutter contre les dépôts clandestins et les incivilités, au bénéfice de la qualité de vie.