Depuis la crise sanitaire, les cafés et les restaurants sont fermés. Ces endroits étaient aussi des lieux qui permettaient aux gens d’aller aux toilettes.

La Ville de Charleroi travaille sur la problématique de créer des toilettes publiques. En effet, la pandémie a mis en lumière l’absence de ces dispositifs au centre-ville. Une réflexion en interne est en cours sur cette question. Mais cela va encore prendre du temps pour concrétiser ce projet.

Il faut aussi rappeler qu’uriner en rue est une incivilité qui est punissable par le règlement général de la police. "Les personnes qui urinent en rue peuvent recevoir une amende qui varie entre 50 et 350 euros", déclare David Quinaux, premier inspecteur porte-parole de la police locale de Charleroi. Cependant, la police n’a pas observé plus de gens qui urinent en rue « Avec le télétravail et les restaurants qui sont fermés, moins de personnes sont présentes en ville. De plus, les toilettes des centres commerciaux, de l’hôtel de ville de Charleroi et de la gare sont accessibles », affirme le porte-parole de la police locale de Charleroi.

Vous l’aurez compris, si vous avez une envie pressante, rester à proximité de ces endroits pour éviter une amende salée.