Nombreux sont ceux qui pensent que la vie en Belgique est beaucoup plus simple qu’au Maghreb. Oussama est l’un d’entre eux. L’homme âgé de 26 ans et originaire d'Algérie a débarqué chez nous sans rien… Mais en Belgique, Oussama ne vit pas la vie rêvée. C’est à peine s’il a un point de chute pour dormir.

Le 29 janvier dernier, Oussama a été surpris par une équipe de la police locale dans le parc communal à Marchienne-au-Pont. À la vue des policiers, le jeune homme en séjour illégal se débarrasse d’un objet bleu dans un buisson et accélère le pas. Trop tard, Oussama est interpellé et les agents mettent la main sur le fameux objet bleu jeté dans la nature.

À l’intérieur, les policiers découvrent 3,6 gr de cocaïne et 2,5 gr d’héroïne. « Pas grand-chose » niveau quantité, mais suffisamment pour coffrer Oussama. L’exploitation GSM démontre plusieurs photos de plusieurs liasses de billets de 100 et 200 euros et une montre de valeur remontant à quelques jours. Train de vie plutôt important pour quelqu’un qui n’a aucun revenu ni papiers…

Pour le parquet, Oussama s’apprêtait à vendre la cocaïne et l’héroïne. « Il y avait plusieurs boulettes déjà préparées dans l’objet bleu, dont 17 de cocaïne. » Mais le jeune détenu à la prison de Jamioulx depuis son interpellation avance une tout autre version. « J’ai demandé à un ami de l’argent. Mais il m’a donné ces substances à la place. Je ne savais pas quoi faire avec ça et je n’avais pas pour idée de les vendre. »

Une peine dissuasive de tout risque de récidive a été requise par le substitut Verbrigghe. Jugement dans deux semaines.