Charleroi Durant une heure, il n’était pas possible d’ouvrir la porte du garage.

Ce samedi après-midi, durant une bonne heure, les policiers de garde à l’hôtel de police de Charleroi n’ont pas pu sortir leurs véhicules.

En cause ? Une panne d’électricité. Selon nos infos, à la suite de celle-ci, les ascenseurs fonctionnaient encore, mais pas la porte du garage. S’ils avaient été appelés pour une intervention urgente, les conséquences de ce qui peut sembler un petit couac auraient donc pu être graves.

Toujours selon nos infos, les policiers de Charleroi étaient confrontés à ce problème pour la deuxième fois. La zone de police n’a pas souhaité s’exprimer. Nous avons demandé aux syndicalistes de la profession s’ils avaient déjà entendu parler d’une telle problématique. Leur réponse fut négative.

Avisé, Vincent Gilles (SFLP) a toutefois tenu à nous préciser que, selon lui, la responsabilité du chef de zone est engagée.

" Il n’avait pas à approuver le plan que lui a remis l’architecte puisqu’il ne répond pas aux attentes de la réalité du terrain. Il est évident qu’il est inimaginable que des policiers restent bloqués."

D’après le syndicaliste, il y a deux problèmes . "Normalement, en cas de panne, un autre appoint doit permettre de dépanner. Apparemment, ce n’était pas le cas. En outre, il n’est pas normal qu’une porte ne puisse pas s’ouvrir en cas de panne même des deux systèmes. Il faut, évidemment, une autre solution. Le chef de zone aurait dû analyser tout cela."