Tout le monde aurait apprécié entendre les explications de Sébastien sur les deux scènes que le parquet lui reproche… Malheureusement, vers 11h30, aucune trace de Sébastien à la salle 259 du palais de justice de Charleroi. Défaut a donc été requis contre lui.

Ce dernier est poursuivi pour deux scènes de violence, qui ont eu lieu à quelques mois d’intervalle. Tout d’abord, le 6 avril 2020, à Charleroi, Sébastien s’est emporté sur un pauvre voisin âgé de 70 ans. Ce dernier avait simplement fait remarquer au prévenu que la barrière de l’immeuble ne devait plus rester ouverte. « Il a donc poussé la victime au sol avant de lui porter plusieurs coups au visage », explique le parquet.

Le 21 août, soit quatre mois plus tard, Sébastien s’emporte encore violemment sur un homme : le nouveau compagnon de son ex-compagne. Aussi bizarre que cela puisse paraître, le couple était hébergé chez Sébastien quand ce dernier a blessé la victime au visage, à l’aide d’un couteau.

Connu pour une précédente condamnation remontant à décembre 2019, Sébastien n’était pas connu pour avoir été violent. Une peine d’un an de prison est requise par défaut. Jugement dans quatre semaines.