Dès vendredi, lendemain des inondations, Achille Verschoren, directeur de la Ferme des Castors à nAiseau-Presles avait fait le pari de rouvrir le parc de loisirs dès ce lundi matin. C’est chose faite!

Ce samedi, le domaine avait des allures de fourmilière. Une centaine de bénévoles ont rejoint ceux déjà présents vendredi afin de remettre le parc en ordre de fonctionnement et ainsi accueillir à nouveau les petits stagiaires et les familles. "Nous avons été submergés par la solidarité. Une centaine de personnes sont venues prêter main-forte pour que le site puisse ouvrir ses portes à la centaine d’enfants en stage. Nous avons pu compter sur une aide précieuse. Tout était prévu et l’élan de solidarité a été tel que des bénévoles sont venus avec des barbecues et quelque 200 saucisses," explique le directeur encore ému.

© FACEBOOK (c'est une autre vague, celle de la solidarité qui s'est abattue sur le domaine)

Si la solidarité a été le maître-mot tout ce week-end, elle a fait tache d’huile dans le reste de l’entité. Ce soutien a été jusqu’à la rue Lambot très fortement touchée par les inondations. "Nous sommes allés à la rue Lambot soutenir les gens sinistrés et avons partagé un moment autour d’un barbecue. Je reste touché que des sinistrés aident d’autres sinistrés."

Pour rappel, ce jeudi 15 juillet, le parc de loisirs avait dû être évacué précipitamment suite au débordement spectaculaire de la Biesme. Enfants et animaux avaient été placés en sécurité sur les hauteurs tandis que plus d’un mètre d’eau envahissait les locaux. Suite à cela, le matériel informatique était hors d’usage ainsi que les documents administratifs noyés dans les armoires des bureaux.

© FACEBOOK (La Biesme n'as pu rester dans son lit sagement)
 
© FACEBOOK (tout était sous eau ce jeudi 15 juillet)

Le pari presque fou d’Achille, éternel optimiste, a été gagné grâce au soutien de dizaines de personnes sensibles au projet d’un espace familial et ludique. "Les Castors ne laissent jamais tomber," conclut-il.