Patrice, 63 ans, comparaît seul ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour une entrave méchante à la circulation et une rébellion armée sur deux policiers, à Morlanwelz. 

Pris en chasse durant treize minutes, Patrice jure n’avoir rien fait de mal puisque personne n’a été touché et qu’il n’y a pas eu d’accident. Interpellé et auditionné, il avait pourtant reconnu les faits et signé son audition. Mais ce vendredi, il change de fusil d’épaule, ne comprenant pas la raison qui le conduit devant la justice.

Pour lui faire comprendre la gravité des faits, le substitut Bury a requis une peine de minimum 2 ans de prison. Jugement le 19 mars prochain.