Le 20 septembre dernier, à Manage, Sakélaris a bu durant toute la journée avant qu’une dispute éclate dans le couple…

Résultat : Jessica a eu le visage en sang, les cheveux arrachés et plusieurs coups de poing et de pied. À l’intérieur de la maison, le désordre de la pièce témoigne de la violence de la scène. Les policiers y ont même découvert une touffe de cheveux par terre.

À l’audience, Sakélaris avait dévoilé une attitude désagréable. Au lieu de se défendre et de reconnaître ses torts, il avait ouvertement dénigré son ex-compagne, qu’il considère comme mythomane.

Au lieu de la peine de 18 mois de prison requise par le parquet, Sakélaris a eu une mesure de faveur. Une peine d’un an de prison l’attend toutefois, s’il n’exécute pas ses heures de travail.